La réalité virtuelle (RV) existe depuis un certain temps; avec les premières lunettes stéréoscopiques, inventées vers 1939. Ce n’est que depuis quelques années qu’elle a été développé informatiquement, avec pour but d’immerger complètement le joueur dans un moment virtuel.
Cependant, étant donné que le logiciel et le matériel impliqués sont encore naissants, la place pour de nouvelles opportunités de développement est grande. C’est pour cette raison que les technologies de RV peuvent rapidement évolué, et qu’il est très important pour nous de rentrer dans la matrice.

Certains pensent que la technologies de RV la plus répandu dans notre société est celle des casques pour téléphones mobiles.
Je suis absolument… pas d’accord (je reviendrais à ce sujet un peu plus loin dans l’article). Il compose 98% de la technologie VR vendue en 2017 en raison de sa configuration simple et peu coûteuse. Les acheteurs doivent simplement se procurer le casque stéréoscopique, s’assurer qu’ils disposent d’un téléphone portable compatible avec la réalité virtuelle (généralement Samsung) et, une fois leur programme mis en place, ils peuvent tout simplement les connectés l’un à l’autre. Ajoutez un casque puis ajustez les lunettes pour de bonne mesure, et vous êtes prêt pour une expérience agréable à 360 degrés.

Cool me direz-vous? Pas ennuyeux. Je l’ai essayé une fois et je ne veux plus jamais le refaire.

Le suivi extrêmement limité des mouvements est le principal inconvénient de cette technologie. Au mieux, le système, au travers d’un gyroscope, pourra vous indiquer la direction dans laquelle vous faites face; et si vous ajoutez à cela un accessoire pour les mains, le système pourra les suivre. Rien de plus. Le spectateur reste complètement immobile dans ce qui peut sembler être un monde à couper le souffle. Parallèlement à cela, il existe des problèmes mineurs, tels que des fuites de lumière, une déficience de résolution (les objets éloignés sont souvent flous), et un manque de puissance de traitement nécessaire pour des simulations en RV plus complexe du téléphone.

Des systèmes beaucoup plus puissants existent sur le marché, mais cela pour un coût considérable. Oculus Rift, HTC VIVE et Playstation VR sont les moteurs les plus performants et offrent tous une expérience immersive et interactive. HTC VIVE, par exemple, peut transformer toute une pièce en un terrain de jeu virtuel dans lequel l’utilisateur se promène et interagit avec le système grâce à la technologie de capture laser Lighthouse.
D’autres accessoires vous offrent de meilleures sensations en réalité virtuelle, comme le nouveau Touch d’Oculus, vous permettent d’avoir un large degré amplitude pour les gestes manuel. En revanche, il vous faudra débourser 800 dollars pour le Touch Oculus, en comparaison d’un prix compris entre 100 et 200 dollars pour un accessoire pour téléphone portable VR. Ne passons pas par quatres chemins: se promener dans la réalité virtuelle et être immergé, c’est cool; mais moins que cela… c’est… horrible. Nous voulons tous nous brancher comme Neo dans “la Matrice” et être transportés dans un autre monde. Nous devons nous concentrer sur cela et donner aux joueurs l’expérience qu’ils attendent.

En plus du prix, il existe encore des limitations à ces systèmes. PlaystationVR a toujours un problème occasionnel de fuite de lumière; certains jeux d’Oculus peuvent vous donner la nausée; et en ce qui concerne VIVE, il y a beaucoup d’équipements à mettre en place pour avoir une expérience totale. Tous ont besoin de périphériques de poche pour jouer aux jeux de réalité virtuelle, mais le plus important est la sensation haptique – la capacité de sentir et de toucher des objets virtuels. En d’autres termes, il reste encore beaucoup à faire avant que la réalité virtuelle ne devienne un appareil compact, facile à utiliser, et capable de téléporter complètement notre esprit dans un monde complètement différent. Néanmoins, je suis très excité au sujet du prochain Oculus HMD.

La bonne nouvelle vient des prototypes de technologies visant à combler ces lacunes, qui existent déjà et qui sont constamment perfectionnées. Bien qu’ils ne couvrent pas tous les problèmes actuels, et qu’ils contribuent au développement de la technologie de réalité virtuelle, ces apportent les principaux détails sur la manière dont la technologies peut rapidement évoluer au fil des années. Cela prouve que même les téléphones cellulaires peuvent offrir une expérience immersive, bien que déficiente. Même si ce n’est qu’une question de temps, le matériel VR plus coûteux et plus sophistiqué devienne de plus en plus accessible à tous. Il s’inscrit dans un format réellement attractif, avec des expériences de divertissement basé sur la localisation (LBE). Ceci, ajouté aux sensation haptique, contribuera à démocratiser la réalité virtuelle et à en faire une technologie grand public.

Au moment où j’écris ces lignes, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à cette vidéo sur ce que nous pensons être l’avenir de la réalité virtuelle, et ceux sur quoi nous avons misé en tant que start-up.